Café

 In Poésie

entre nos deux espaces
une seule écharpe de vent
et dans le café noir
cette si précieuse rencontre entre le calme et l’intensité

*

l’étirement des formes
l’intervalle des tensions
la liberté du pas
l’oubli dans le puits de l’instant

*

cet émerveillement de pierre
aux vieux amphithéâtres de coquilles
est posé dans ma paume
comme l’essentielle beauté du jour

*

j’essaie de toutes mes forces
et vous me surpassez de très loin
mais savoir oublier la joie
ne fait pas partie de mes compétences

*

il y a le nord
il y a le sud
il y a le café au milieu
puis le vent sismique des contradictions

*

il prend son épuisette
et dans le lac brûlant
repêche une île d’écume
elle était peut-être au bout du désespoir

*

tout est une affaire de dimension
mon café intérieur
se déroule de l’infinie temporalité des arbustes
au subitement passionné du corps


Publication initiale sur le blog L\’Insoluble.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez-nous

Nous ne sommes pas là présentement, mais nous vous répondrons au plus vite.

Not readable? Change text. captcha txt
Compost miniature par Alvin Engler