Blow up : Le restaurant au cinéma

 In Télélogie

Manger au restaurant

L’émission Blow up avait déjà abordé le thème du repas. Ici, il est question de restaurants et Luc Lagier en trouve de bien curieux dans l’histoire du cinéma. De bien curieux, habités de cuisiniers maladroits, de serveurs trébuchants, ou presque vides aux mains d’un seul parrain. Parfois, le restaurant est improvisé à même la rue. Ailleurs, il est en bord de mer. Le restaurant est un décor, une scène de théâtre, permettant une mise en scène à l’instar du repas. Au restaurant, il y a la scène et les coulisses, la salle et la cuisine, à moins que ce ne soit l’inverse. Deux mondes séparés et réunis par des portes battantes ou un comptoir. Et les toilettes, me direz-vous ?

Scènes de la vie quotidienne

Au restaurant, on vit et on rit. On pleure, on tue, on enguirlande et on découvre la personnalité de ses convives. L’intimité la plus ténue côtoie l’orgasme simulé et l’on observe parfois « l’autre » à la dérobée à travers une vitre ou un paravent. Le restaurant est le royaume du surcadrage, des espaces structurés et des travelings improbables entre les tables, vides. Sur la scène, c’est un ballet auquel nous assistons, un ballet de serveurs, un ballet de cuisinier, de clients, dans une chorégraphie souvent bruyante. On danse, on boit, on joue, on tue, on pleure, on jouit. Voir et revoir ces scènes de la vie quotidienne met en appétit et nous rappelle que le cinéma aime les lieux familiers, ces lieux que nous ne prenons plus le temps de regarder par la force de l’habitude.


Blow up, Le restaurant au cinéma — Luc Lagier — Camera Lucida Productions, Jean-Stéphane Michaux — France, 2017

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez-nous

Nous ne sommes pas là présentement, mais nous vous répondrons au plus vite.

Not readable? Change text. captcha txt