Hoda Hili

    Hoda Hili, franco-marocaine originaire de la philosophie, nous fait cet aveu : ses expériences les plus riches ne sont pas de grands voyages sur le globe mais dans les terres sauvages du dedans, en quête de ce qui lie, sépare, brise, grandit sur les chemins de la liberté.

    La poésie dans tout ça, c’est une peau-éthique, l’extension nerveuse des émancipations.

    Où sont-ils, pour chacun, ces chemins invisibles ? Où vont-ils ? Pourquoi ?

    Quelques publications éparses : des poèmes de marche dans De Robenbach à Vence, suivis d’une postface, les hétérotopies de Michel Foucault (éditions de l’eau douce, 2016), des Nasses, aphorismes qu’elle compose au fil de l’eau pour la revue Lichen depuis 2017, avec le collectif d’artistes No-Made : Du sens parmi les essences, une balade avec Ralph Waldo Emerson à l’arboretum Marcel Kroënlein, & dans l’abécédaire des Urbains de Minuit : P comme Poésie.


    Photo : Pierre Gentier

    Contactez-nous

    Nous ne sommes pas là présentement, mais nous vous répondrons au plus vite.

    Not readable? Change text. captcha txt