Vincent Jourdan

Parisien exilé dans le sud-est trop profond, Vincent Jourdan a été nourri tout jeune aux westerns signés John Ford. Il en a conçu une admiration sans bornes pour le divin borgne, le genre et son acteur fétiche, le Duke Wayne.

Créateur du blog Inisfree (http://inisfree.hautetfort.com/) dont le titre est tout un symbole, notre homme a ouvert les bras le plus largement possible à tout le cinéma, quitte à faire le grand écart entre Catherine Deneuve et Edwige Fenech, François Truffaut et Jean-Luc Godard, Ingmar Bergman et Chang Cheh, Steven Spielberg et Claude Lanzmann, Federico Fellini et Sergio Corbucci auquel il a consacré son premier livre : Voyage dans le cinéma de Sergio Corbucci (Éditions Lettmotif).

Amateur de bonne chère et de vins puissants, Vincent a toujours été sensible à la manière dont les films pouvaient mettre en appétit, des steaks de Ford aux fayots aux oignons de Trinità, des pieds et paquets pagnolesques aux cervelles de singe en sorbet que l’on sert à Indiana Jones.

Son bonheur aujourd’hui est de faire découvrir le cinéma à ses enfants adorés, s’occuper de super 8 avec l’association Regard Indépendant, collectionner revues et photographies, écrire des tartines pour Inisfree, Les fiches du cinéma et Abordages après quelques expériences radiophoniques, et faire passer ses passions dans des ateliers pour Cannes Université. Et toujours plonger dans la mine virtuelle des films oubliés, cherchant inlassablement les perles dans le sable du temps. Il y en a.

Contactez-nous

Nous ne sommes pas là présentement, mais nous vous répondrons au plus vite.

Not readable? Change text. captcha txt
Jean-Chridstophe Goddard donnant une conférence avec un chien couché à ses pieds