News is soja

 In Poésie

Jouer la kora en dégustant un kilo de kiwi est l’immigration clandestine.
À l’heure du monde habillé par frontières couve un jardin imaginaire.
Le ventre et l’oreille hissent l’Atlas,
Le jour cherche du rayon champs contre champs, sans hiérarchie ni fakir.
Une synchronisation mosaïquée à l’azur.
Un azur royal si loyal, graphes de joies au baobab fou.


Photographie : Alvin Engler

Ndlr. Ce texte a été composé à partir des anagrammes des noms et prénoms des auteurs de la revue par Hounhouénou Joël Lokossou.

Comments
  • Armand Biltoux
    Répondre

    J’aime cette langue en français d’outre-frontière. Que peut-on rêver de mieux pour l’imagination ? L’avenir de l’humanité est pensée-poésie.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Composition visuelle avec des fils, des épices dans un livre ouvertphotographie floue d'un homme faisant de la percussion corporelle