Couverture du numéro 1 de la revue. L'illustration est une planche du 18e siècle représentant une tomateÇa y est le printemps est là, et bien là. S’il est dans bien des chansons populaires, le printemps marque surtout la renaissance des couleurs dans les assiettes, des saveurs en bouche, et de réjouissances plus variées des papilles.
Outre le retour du soleil, la fin du signe des Poissons en annonce un autre, plus farceur… Origines sombres entre paganisme et symbole chrétien, le Poisson d’avril (voir plus bas l’illustration magistrale de J.-P. Terranova) est de ces journées régressives où l’on oublie un peu l’adulte qu’on est devenu.
En cuisine, il peut être l’occasion de donner voix à sa créativité sans craindre de faire un four : poisson blanc et festival de verdure (asperges, choux, blettes, épinards, voire même une petite incursion en Italie avec le fenouil), mais aussi, pourquoi pas, laisser encore parler les agrumes dont l’acidulé et la fraîcheur nous quitteront bientôt, donner une dernière chance aux pommes, poires, kiwi ou taquiner la rhubarbe qui s’éveille. Poisson | légumes | agrumes, serait la sainte Trinité de ce début de printemps, histoire de se requinquer avant les agapes chocolatées de Pâques.

Et si vous ne l’avez déjà fait, effeuillez Le Nouveau, notre premier numéro thématique, à dévorer sans modération !

La rédaction : Orianne Hurstel & Emmanuel Desestré

page 1 of 4

Émissions


Expérience et pédagogie


L’équipe


Contactez-nous

Nous ne sommes pas là présentement, mais nous vous répondrons au plus vite.

Not readable? Change text. captcha txt